Monument à Victor Emmanuel II: Toutes les infos !

on 21. juillet 2020   /   0   /  

Passage obligé d’un séjour à Rome, le monument à Victor-Emmanuel II est un lieu incontournable de Rome aussi bien qu’un point de repère très pratique. Cet impressionnant monument d’un blanc immaculé, qui s’élève entre la colline du Capitole et le Forum romain, est inratable dans tous les sens du terme.

Vous trouverez dans cet article toutes les infos concernant ce monument mythique de Rome. Je vous révèle également mes conseils de visite ainsi que les choses à ne surtout pas manquer une fois sur place. Bonne lecture & bonne visite !

Le Monument à Victor – Emmanuel II: Pour sûr, la plus grande machine à écrire du monde

Monument Victor - Emmanuel II

Signification et histoire

Le monument commémore l’unification de l’Italie en 1861 et le premier roi d’Italie, Victor Emanuel II, également connu sous le nom de Vittorio Emanuele. La construction débuta après la mort du roi en 1878. Le monument devait ainsi célébrer le roi, l’unification de l’Italie ainsi que toute la période du Risorgimento.

La construction du Vittoriano a commencé en 1885 avec Umberto Ier de Savoie. Il a fallu près de 25 ans pour achever le monument. Un temps relativement court lorsque l’on considère la taille du monument. Pour la construction de ce monumental édifice, il fallut également déplacer de nombreux habitants qui vivaient à proximité. L’inauguration officielle eut lieu en 1911 en présence, bien sûr, des plus grandes personnalités de l’État. Le monument n’étant toutefois pas complètement achevé.

Vittorio Emanuele II à Rome : un monument, plusieurs appellations

Le monument répond en effet à plusieurs noms: Monumento a Vittorio Emanuele II, Vittoriano, « macchina da scrivere » (machine à écrire), « torta nuzial » (gâteau de mariage) ou encore « altare della patria » (autel de la patrie).

Cette profusion des noms et surnoms démontre bien l’importance de ce monument dans l’histoire de Rome et sa place centrale dans la ville. Toutefois, les romains ont un avis partagé concernant ce monument de 81m de haut et 135m de large. Mais que pensent réellement les romains, et en général les Italiens, de ce monument national?

Cela va sans dire, nous sommes ici face à un monument qui a suscité passions, débats et controverses. Autant adulé que détesté, le monument à Victor-Emmanuele II ne laisse en effet personne indifférent. Les critique les plus vives déplorent surtout la destruction de l’ancienne ville médiévale romaine pour construire le Vittoriano. Un phénomène que l’on retrouve dans de nombreuses villes, notamment à Paris. La construction du Centre Pompidou a également conduit à la perte d’une partie du Paris médiéval.

De nombreux romains affirment encore et toujours que le monument est laid et l’associent au fascisme. Ce qui naturellement complètement faux puisque le monument date de la fin du 18e siècle. Bien avant l’arrivée au pouvoir de Benito Mussolini donc. L’Autel de la Patrie est bien plus qu’un objet de débat. Il symbolise en effet à lui seul toutes les valeurs du Risorgimento.

Architecture et symbolisme

Monument à Victor - Emmanuel II

L’Autel de la Patrie de Rome n’est pas seulement l’un des monuments les plus célèbres et les plus photographiés de la ville. C’est aussi l’un des édifices les plus importants de l’histoire du Risorgimento et de la monarchie savoyarde. Il présente en effet une multitude de symboles et de références à la fois à l’unité nationale et au christianisme. Il symbolise l’Italie dans toute sa complexité et sa richesse.

Ce qui attire tout de suite le regard c’est son portique monumental inspiré d’un forum néo-classique et qui confère une certaine légèreté à cet imposant édifice. Le monument à Victor-Emmanuele II rend ainsi hommage aux monuments antiques tels que l’autel de Pergame à Athènes. Vous pourrez également observer des éléments empruntés à l’Art Nouveau.

Un lieu symbolique

Le choix de construire le Vittoriano sur le Campidoglio n’est certainement pas le fruit du hasard. Il s’agit en effet de l’une des 7 célèbres collines sur lesquelles Rome fut construite. Sa proximité avec le Colisée a également été un élément clé pour choisir ce lieu précis. Quel autre édifice que le Colisée pour représenter la puissance passée de l’Empire de Rome? Un contraste étonnant avec la Basilique Saint-Pierre qui symbolise quant à elle le pouvoir religieux.

Par sa présence, le Vittoriano affirme le nouveau pouvoir de la République d’Italie, unifiée et laïque, remplaçant alors l’influence religieuse ses papes. Sur le toit du monument trônent deux statues équestres qui représentent l’unité et la liberté.

Les 16 colonnes du portique central symbolisent les régions d’Italie. Bien que l’Italie compte aujourd’hui 20 régions. A l’époque de la construction les régions de la Vallée d’Aoste, du Frioul-Vénétie Julienne, du Molise et du Trentin-Haut-Adige ne faisaient en effet pas encore partie de l’Italie.

Monument Victor - Emmanuel II colonnes

Au centre du monument, vous trouverez la statue de Rome, sur fond de mosaïque dorée qui vise à souligner l’importance de la nouvelle capitale, centre du pays et du pouvoir politique.

Juste au-dessus se trouve une grande statue équestre à l’effigie de Vittorio Emanuele II. Il s’agit de l’oeuvre d’Enrico Chiaradia, inaugurée en 1910 après 20 ans de travaux.

Monument à Victor – Emmanuel II : tout ce que vous pourrez voir

1. La statue équestre de Vittorio Emanuele II

Victor Emanuele II Statue

Poursuivons sur le sujet de la statue équestre, si vous le voulez bien. Cette monumentale statue en bronze cache une histoire palpitante qui vous fera totalement changer de regard. Trêve de suspense, je vous révèle ce mystère. Durant la construction du monument, un dîner de 20 personnes a été organisé à l’intérieur même de la statue, dans le ventre du cheval. Incroyable, non?!

Tout comme vous, je suis restée un peu sceptique la première fois que j’ai entendu cette histoire. Même en observant la statue sous tous les angles, impossible de m’imaginer la tenue d’un dîner pour 20 personnes là dedans. Mais la statue cache bien son jeu… La statue est en effet construite avec une technique bien particulière dite « en mammouth »et fait en réalité 10 mètres de long et 12 mètres de haut.

2. Le fabuleux monument national : le Museo del Risorgimento

Le musée du Risorgimento italien retrace les grandes étapes des guerres d’indépendance italiennes. Une section entière est consacrée à certaines des figures les plus importantes de l’histoire italienne, dont Garibaldi, Camillo Benso et Giuseppe Mazzini. L’entrée se trouve dans la Via di San Pietro in Carcere et l’accès au musée est gratuit.

3. La crypte du soldat inconnu

Sous l’imposante statue équestre, vous trouverez la tombe du soldat inconnu. Elle est constamment gardée par des soldats et possède une très forte valeur symbolique. A l’intérieur se trouvent la dépouille d’un soldat italien jamais identifié.  Il est honoré sur l’autel de la patrie en l’honneur de tous les soldats inconnus morts au combat, notamment les millions de soldats italiens morts durant la Première Guerre mondiale. Vous trouverez un autre tombe du soldat inconnu sous l’Arc de Triomphe à Paris.

4. Une vue époustouflante depuis le toit du Monument national

Depuis mars 2007 il est possible de monter sur le toit du Vittoriano grâce à deux ascenseurs en verre. Une immense terrasse panoramique vous attend en haut, offrant une vue imprenable sur la ville éternelle ! Jusqu’à présent, le toit était réservé uniquement réservé aux statues équestres. Les ascenseurs se trouvent derrière le monument et la montée coûte 10€.

La vue sur Rome depuis le toit du Vittoriano – à deux pas du Colisée – est à couper le souffle et vaut réellement le déplacement. De manière générale, le monument à Victor – Emmanuel II est un incontournable de Rome. Surtout à présent que vous connaissez toute l’histoire et l’importance de cet édifice pour Rome mais également l’Italie.

Monument à Victor – Emmanuel II : Tarifs, accès, horaires d’ouverture

Le Monument Vittorio Emanuele est ouvert tous les jours de 9h30 à 19h30. Il ferme toutefois le 25 décembre. La visite est totalement gratuite.

Le toit panoramique est accessible du lundi au dimanche de 9h30 à 19h30 (dernière montée à 18h45). La montée en ascenseur coûte 10€ pour les adultes et 2€ pour les 18-25 ans. Les -18 ans et les personnes en situation de handicap (+ 1 accompagnateur) peuvent monter gratuitement.

Le monument à Victor – Emmanuel II est très facile d’accès grâce aux nombreux bus qui marquent l’arrêt à la Piazza Venezia. Vous pouvez également prendre le métro B jusqu’à la station Colisée puis marcher quelques minutes le long de la Via dei Fori Imperiali.

Subscribe

If you enjoyed this article, subscribe now to receive more just like it.

Subscribe via RSS Feed Connect on Instagram Connect on Pinterest Connect on YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *