Pâtes à Rome: Toutes les recettes traditionelles et les meilleurs restaurants de pâtes à Rome

on 21. octobre 2020   /   0   /  

Cet article vous dévoile tout ce qu’il faut savoir sur les pâtes à Rome. Ce n’est pas nouveau, les Italiens raffolent des pâtes et on les comprend ! La passion des pâtes s’est exportée dans le monde entier. En Italie, cette passion prend toutefois une si grande ampleur que les pâtes pourraient être considérées comme le plat national. Selon un ami romain, il existe 4 recettes de pâtes particulièrement connues et appréciées à Rome. Vous les trouverez donc dans la plupart des restaurants de la ville.

Dans cet article, je vous dévoile quelles sont les spécialités de pâtes préférées des romains et vous révèle les meilleurs restaurants de pâtes de Rome. Je vous donne également quelques conseils et recommandations concernant le pourboire notamment. Un article à consommer sans modération !

pâtes Rome

Pâtes à Rome: Quelles sont les meilleures recettes ?

Pâtes à Rome recette n°1: Cacio e pepe

La base de toutes recettes de pâtes à Rome. « Cacio et pepe » signifie en effet « fromage et poivre ». Ces deux mots renvoient aussi bien au nom du plat qu’aux ingrédients utilisées pour le préparer. Ingénieux ! La recette est préparée à partir d’ingrédients simple et peu onéreux. Il vous faut des pâtes, du fromage (pecorino) et du poivre. Les pâtes utilisées sont des tonnarelli, une longue pâte un peu comme le spaghetti mais plus large et plus carrée. Une variante de la recette initiale utilise toutefois des spaghettis. L’art de cette recette consiste à mélanger le fromage râpé à l’eau des pâtes mais en évitant que la chaleur ne transforme le tout en un mélange pâteux. Dans la véritable recette de cacio e pepe vos pâtes sont accompagnées d’une sauce au fromagère légèrement crémeuse. S’ajoute à cela, un peu de pecorino fraîchement râpé sur le dessus. Simple mais succulent !

Pâtes à Rome recette n°2: Gricia

Cette recette est originaire de la région de l’Amatrice, située à l’Est de Rome. Cette région montagneuse abrite de nombreux bergers pour qui ce plat consistant est le repas idéal. Ce plat de pâte typique de la région a vu le jour à une période où les tomates étaient encore un aliment rare et méconnu. Difficile à imaginer, non? La recette des pâtes à la gricia est similaire à celle des cacio e pepe mais comporte un ingrédient supplémentaire, à savoir des tranches de Guanciale grillées. De la joue de porc séchée, une véritable spécialité de l’Amatrice !

Pâtes à Rome recette n°3: Amatriciana

Ce plat de pâte est typique de la région de Rome. La recette de la sauce se compose de tomate, de Guanciale et de fromage. La sauce est ensuite mélangée à des bucatini (spaghetti creux) et le tout servi bien chaud !

amatriciana pâtes Rome

L’origine de cette recette remonte au 18e siècle. A cette époque l’amatriciana se préparait sans tomate. Il serait aujourd’hui impensable (et un peu sec) de préparer la sauce sans tomate ! Pour résumer simplement, la recette de l’amatriciana est celle de la gricia avec une sauce tomate en plus. Dans la recette originale, le Gancuiale cuit dans la sauce tomate. Les pâtes à l’amatriciania sont un incontournable de Rome, au même titre que le Colisée ou le Panthéon mais plus savoureux. A tester sans faute !

Mon bon plan à Rome: Derrière la Fontaine de Trevi se trouve le restaurant la Trattoria della Stampa (32 dei Maroniti). Entrer dans ce petit restaurant traditionnel fait l’effet d’un voyage dans le temps. Le mobilier et la déco sont identiques depuis les années 50. Vous pourrez y déguster des spécialités de l’Amatrice préparées par deux femmes originaires de la région. A ne surtout pas manquer: le plat de pâtes à l’Amatriciana servi avec un montagne de fromage dessus !

Pâtes à Rome recette n°4: Spaghetti Carbonara

Voilà une recette que l’on ne présente plus. Cependant l’histoire des spaghettis Carbonara est quant à elle moins connue. On doit cette recette à des soldats Américains qui durant la Seconde Guerre mondiale décidèrent d’inventer un plat copieux avec les ingrédients typiques de leurs petits-déjeuners. C’est ainsi que cette recette avec du lard, des œufs et du fromage fut créée. La recette de la Carbonara ressemble fortement à celle des pâtes à la Gricia mais avec un œuf. De nombreuses recettes de Carbonara utilisent de la crème fraîche, une hérésie que vous ne verrez jamais, au grand jamais, à Rome !

Carbonara pâtes Rome

Tout l’art de la préparation de la Carbonara repose sur le moment parfait pour ajouter l’œuf et la sauce fromage aux pâtes. Si les pâtes sont trop chaudes, cela fera un œuf brouillé. Si toutefois les pâtes sont froides, la sauce sera trop liquide. C’est la raison pour laquelle les cuisiniers débutants ou inexpérimentés utilisent de la crème fraîche, afin de rendre le mélange crémeux à tous les coups !

Mes Conseils si vous allez au restaurant à Rome

Conseil n°1 : Les Italiens mangent tard !

Les Italiens ont tendance à manger à assez tard. Généralement ils se retrouvent pour dîner à 21h, comme cela est le cas dans les villes du Sud de la France ou à Paris. Pas de dépaysement donc! Notez toutefois que si vous arrivez à 21h, vous prenez le risque de ne pas trouver de places. Je vous conseillerai de venir avant 21h et de réserver lorsque cela est possible. Si vous arrivez à 19h par exemple, vous serez sûrs et certains d’avoir une table et de pouvoir manger tranquillement.

Conseil n°2: A Rome, vous devez attendre que l’on vous place et vous payez pour les couverts

Les romains ne choisissent par leurs tables librement mais attendent que le serveur les place. De nombreux restaurants font également payer le couvert (« coperto »). Le prix du couvert varie entre 0,50€ et 2€ par personne. La corbeille de pain peut également être payante. Vous trouverez ces indications sur le menu du restaurant à la ligne « coperto » (couvert) ou « pane e coperto » (pain et couvert).

Conseil n°3: Les Italiens ont un bon appétit !

Si vous avez déjà vu une carte de restaurant italien, vous savez de quoi je parle. Les restaurants italiens proposent en effet plus de plats dans le menu par rapport aux autres pays européens. Cela commence fort avec l’apéritif viennent ensuite les antipastis puis l’entrée, le plat, le dessert et le fromage. Le repas se termine souvent par un café ou un digestif.

Rome gastronomie

En Italie, il y a deux plats de résistance après l’entrée. Un premier plat de pâtes puis un second plat de viande ou de poisson. L’idéal si vous avez un faim de loup ! Fort heureusement, il n’y a aucune obligation de se tenir à se rythme infernal. Les Italiens eux-même osent à présent laisser de côté le second plat de résistance et le dessert.

Conseil n°4: Laisser un pourboire, pièces de monnaie uniquement!

pourboire

Donner un pourboire à Rome est toujours bien accueilli même si le service est inclus. Si vous avez apprécié le service et la nourriture, vous pourrez donc donner un pourboire en le laissant sur la table en partant. En Italie, on ne calcule pas le pourboire selon un certain pourcentage de l’addition. Ici, il est de coutume de donner 1€ voire 2€ par personne.

Bon à savoir: Les Italiens ne savent pas arrondir le montant de l’addition, ce qui peut être le cas si vous donnez un pourboire en payant par carte. Privilégiez la monnaie pour le pourboire donc, les serveurs n’en seront que plus ravis !

Subscribe

If you enjoyed this article, subscribe now to receive more just like it.

Subscribe via RSS Feed Connect on Instagram Connect on Pinterest Connect on YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *